OrBinah

(En Français) Pour en finir avec les ambigüités perverses en matière de justiciablité au Maroc (affaire M. Mounjib

Pour en finir avec les ambigüités perverses

En matière de justiciabilité au Maroc

 

(A propos de l’affaire Maâti Mounjib)

 

 

L'affaire et sa médiatisation

 

Notre collègue, l’historien, militant et acteur actif de la société civile, Maati Mounjib, fait depuis des semaines l’objet d’un large élan de solidarité et de soutien à travers le monde, y compris au Maroc, suite à ce qu’il estime être un acharnement de certains cercles des autorités marocaines à son encontre.

Un comité de soutien international s’est constitué pour défendre la cause de Mr. Mounjib, qui mène depuis plusieurs jours une grève de la faim malgré son état de santé rapporté par les média. Ce comité s’est constitué autour de personnalités médiatisées de grande envergure, telles que le célèbre linguiste, philosophe et analyste politique américain Noam Chomsky et l’anthropologue marocain Abdellah hammoudi de l’Université de Princeton aux E.U (v. Ici) ou encore le célèbre journaliste marocain, Ali Anouzla (voici le profil que ce dernier brosse de M. Mounjib, mais aussi de l'Etat marocain tel qu'il se le représente et de l'affaire telle qu'il se la représente, v. Icien ar.)

 

Le fond de l'affaire

 

Mr. Maâti Mounjib est un citoyen responsable et JUSTICIABLE comme les autres, mais qui, d’après ce que rapporte certains média, refuse pourtant de répondre à la justice ordinaire sur des questions civiles et/ou pénales comme les autres, sous prétexte qu'il a des opinions politiques qu'il estime être le véritable objet des ses tracasseries (v. Ici).

Ce sont des gens de la trempe de N. Chomsky (qui a encore une fois volé à la rescousse des droit de l’homme au Maroc) qui seraient les derniers à ignorer que le fait d’avoir une opinion politique et/ou des idées idéologiques qui dérangent n’importe quel type d‘Establishment’ (soit-il celui des E.U profonds vis-à-vis de telles gens elles-mêmes) ne saurait en aucun cas servir d’alibi contre la justice ordinaire, surtout sur le plan formel de la loi.

Des gens de ce type savent bien, que partout dans le monde (aux E.U, en France et ailleurs), le côté formel de la loi (et la loi est en pratique purement formelle), permet toujours, aussi bien à l’institution même de la défense judiciaire qu’à toute partie politique, de s’en servir pour ‘marquer des points’ (innocenter un accusé ou accuser un innocent) dans le cadre de la légalité. Beaucoup de politiciens, même, et surtout dans grandes démocraties où le côté formel de la légalité est souverain, font de temps en temps, le moment propice venu, les frais de déterrements de dossiers, déterrements aux mobiles politiques éventuellement, mais en tous les cas conforme à la légalité.

 

La meilleure forme de solidarité avec M. Mounjib

 

Pour que la légalité, au moins, soit garantie, mais aussi à fin de lever toute ambigüité, et par conséquent, pour assurer une meilleure défense de tout accusé qui n’a rien à cacher, celui-ci se doit de répondre aux questions de la justice au lieu de paître, aux yeux de l’opinion, comme s’il se barricade derrière ses opinions politiques et s’en sert comme d’alibi, une attitude dont la logique mène, en fin de compte, à immuniser totalement tout un chacun qui porte/exprime des idées politiques et/ou qui a une affiliation politique et/ou idéologique. Voir le détail de cette idée pour le cas du maroc dans le texte suivant;Ici; en ar.).

 

C’est sous cet angle d’appel à faire triompher la sérénité et la transparence, que toute solidarité, dont la nôtre, se doit d’aller pour appeler notre collègue, M. Mounjib, à s’épargner personnellement, mais surtout à aider à faire valoir la vérité à propos de tout acharnement administratif éventuel, en levant justement toute sorte d’ambigüité que des questions de type «Faites vous un commerce d’idées?» sont de nature à faire planer sur son cas. Pour bien être en bonne position d’attaquer Le360 en justice (tout comme d’autres journaux nationaux) à cause de ce que ce journal avait publié à son encontre (v. Ici) comme il en a exprimé l’intention dans sa lettre lue devant le meeting tenu en solidarité avec lui devant le parlement, c’est justement en répondant aux questions des instances judiciaires compétentes que M. Mounjib pourra obtenir ses pièces de conviction, au lieu de se laisser emprisonner par des professionnels dans une attitude qui leur garentit quoi mettre sous la dent le plus longtemps possible.

Par contre, une solidarité dogmatique dans de pareil cas n’est de nature que de nuire aussi bien à l’intéressé lui-même qu’aux principes supposés être défendus à travers son cas; surtout lorsque le mouvement de solidarité se forme autour de personnages aussi médiatisés que le respectable Noam Chomsky, qui semble avoir acquis dernièrement un intérêt tout particulier et un goût fort pour la question des droits de l’homme, nom pas en Algérie, en Egypte, Arabie Saoudite ou au Qatar d’où il compare (à travers Al-Jazeera) le Maroc dans ses provinces du Sud à Israël dans en Palestine (v. Ici en angl., et Ici en ar.), mais exclusivement au Maroc, qu’il estime pire en la matière que tous les autres et qu’il croit connaître mieux que les autres. Mais avant tout cela, il faut d'abord lever l'interdiction administrative de quitter le territoire qui ne semble pas avoir de base judiciaire.

 

Préjudices collatéraux

 

Enfin, et après tout, suite à la médiatisation bien voulue de cette affaire, quels qu'en soient les faits en elle-même, et abstraction faite de la teneur judiciaire et/ou politique ou morale de ces faits, qui existent bel et bien en tant que catégorie dans le milieu,  ainsi que des dommages qu'ils faits auraient causé sur tous ces plans, c’est surtout le monde de la communauté académique et de recherche au Maroc qui en a certainement reçu un sérieux coup: celui de la perversion de ce qu’est la vocation d’un chercheur et le plan sur lequel, ainsi que les critères sur la base desquels, il est évalué. C'est un grand préjudice de discrédit que la médiatisation de cette affaire vient de fêter.



21/10/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 323 autres membres