OrBinah

(En Français) Qulques significations de l'hommage postunme à Simon Lévy

"Plaisir de mémoire" en hommage posthume à Simon Lévy

Quelques significations

 

(Publié également sur Quid.ma, Ici)

 

(English version, here)

 

 

 

Contrairement à ce qui a été fustigé comme "lecture opportuniste de la constitution" chez certains esprits dans une précédente chronique publiée notamment dans Quid.ma sous le titre "La consécration de l’affluent hébraïque de l’identité et de la culture marocaine: Un simple clin d’œil politiquement correct?" (v. Ici et Ici), le concept de l’affluent hébraïque, consacré par la Constitution en tant que composant historique et vivant de l’identité marocaine, s’est avéré avoir bel et bien une substance dans la conscience collective marocaine.

Témoigne de ce fait, cet afflux remarquable aussi bien d’après le nombre, la qualité et la variété du public que d’après l’implication vivace de celui-ci dans le débat, qui a marqué une conférence organisée récemment le 14 janvier 2016 par l’Association des Amis du Musée du Judaïsme Marocain à la Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc sous le thème "Plaisir de mémoire", en hommage posthume à Simon Lévy (v. compte-rendu Ici).

Un afflux principalement de Rabat (malgré la coincidence d'autres évènements culturels d'importance) mais aussi de certaines autres villes voisines et même de l’étranger pour certains, qui a surpris les organisateurs qui n’avaient prévu que la salle des conférences à la BNRM pour l’évènement, avant que les responsables de l’établissement hôte n’y substituent généreusement l’auditorium aux dernières minutes. La presse nationale, de son côté, ne fut pas en reste (revue de presse Ici).

 

En plus de l’hommage rendu à feu Simon Lévy, fondateur du Musée du Judaïsme Marocain, restaurateur de lieux de mémoire et de culte à travers tout le Maroc, grand militant politique et de droits civiques dans le cadre d’une citoyenneté moderne et grand académicien dialectologue notamment, ladite conférence a été l’occasion pour l’AAMJM pour décliner brièvement son programme d’action devant le public et associer celui-ci à l’esprit qui anime ce programme: l’esprit d’une appropriation nationale plurielle consciente et concrète qui se traduit sur le terrain vivant à travers l’action de la société civile conjuguée à celle de l’Etat, une appropriation consciente et valorisante de tous les aspects et manifestations de l’affluent hébraïque de l’identité marocaine, qui est un composant de fait, consacré en plus explicitement par la Constitution.

Mohamed Elmedlaoui



26/01/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 323 autres membres