OrBinah

"Les détracteurs du Maroc"; un new 'latif' post moderniste

"Les détracteurs du Maroc"

Un new latif d'un new nationalisme post moderniste

 

                                                                                         Mohamed Elmedlaoui

 

Du latif en outre mer 

Voila quelqu'un qu'on dirait appartenir aux fameux Dormeurs de la Caverne (ahl al-kahf). Il croit tout d'un coup avoir mis le doigt sur l'origine de tous les maux, vrais ou imaginés d'un Maroc, détracté selon lui. Il a mis le doigt en l'occurrence sur l'ancien dahir dit "berbère", déjà exorcisé il y a 80 ans à coup de cris de latif dans les mosquées selon ce que rapporte la tradition, mais que les mauvais esprits, détracteurs maudits de ce "Maroc de mosquées et de chantiers de développement", tentent de ressusciter sous une nouvelle forme. Pour son maquis new nationaliste, le type déterre un vieux canif enrouillé!

 

Un cri d'un new latif vient en fait de nous parvenir du Nouveau Monde au terme de cette première décennie du 3e millénaire. Il est véhiculé par le site très moderniste du "Moroccan American Community Center" sous forme d'un texte ultra patriotique intitulé "Les détracteurs du Maroc". Un brave new patriote marocain y tire tous les chapeaux d'une révérence hypocrite et arriviste en même temps, au point de faillir lécher le sol, et ce pour donner à sa litanie latifiste deux dimensions qui sont en complémentarité, à savoir:

 

(i)             celle d'exposer (to whom it may concern  Åáì ãä íåãå ÇáÃãÑ) les services d'un candidat de plus de cette nouvelle horde de carriéristes lèche-bottes qui cherchent maintenant à transposer les tares de la politique marocaine de constitution d'élite dans les espaces d'outre mer, et

(ii)            celle de faire croire, par tous les moyens, que le new latif de ce new nationalisme d'outre mer s'inscrit dans l'esprit même de la politique royale et défend celle-ci en même temps, comme cela est devenu la prétention de presque tout le monde comme seule forme possible de tout apport politique et d'acquittement de la responsabilité citoyenne.

 

Pour défendre ce Maroc qui, selon les termes de ce new patriote, "a été depuis XIV siècles (sic!), est et restera toujours un pays musulman sunnite malékite", pour le défendre en général contre "ces magnats d'une certaine presse marocaine à la solde des ennemis jurés du Maroc, de l'arabité et de l'Islam" et pour le défendre en particulier contre "ceux ou celles qui se sentent plus berbères que les autres, ceux ou celles qui sont à la solde des kabyles de Paris et sont des spectateurs assidus de la chaîne raciste Berbère TV, ceux qui veulent faire renaître sous les cendres et sous d'autres formes le Dahir berbère qui avait échoué grâce au latif",  l'arrivisme précipité, et l'éclectisme intellectuel qui en résulte chez ce new patriote supposé baigner dans la culture post moderniste anglo-saxonne mais qui a été chauffé à blanc par ces mobiles, ont contraint celui-ci à faire l'éloge pèle mêle à la fois et aussi bien du rite religieux malékite comme référent constitutionnel de l'Etat marocain, que des "succès du tourisme marocain qui va certainement dépasser les prévisions des dix millions de touristes prévus pour l'an 2010"!

 

Un simple écho d'une récidive intellectuelle hic et nunc

Cet acte de récidive n'est pourtant pas isolé; ce n'est qu'un écho, qui nous revient de loin certes. Il s'inscrit en fait dans le cadre d'une contre offensive hic et nunc de l'ancien discours latifiste qui revient en charge après quelques années de refoulement et d'inhibition où l'ont précipité par leur effet de surprise les discours royaux depuis 1994 en matière de la gestion des composants de l'identité marocaine dont la dimension la plus séculaire n'était et n'est toujours pas perçue par cet esprit latifiste, sous toutes ses manifestations, que comme résultat d'un dahir inspiré par les ethnographes ultras du colonialisme français et imposé au roi par la puissance protectorale il y juste 80 ans, l'âge d'une génération.

Ainsi, l'Association Marocaine pour la Défense de la Langue Arabe, à l'assemblée constituante de laquelle j'ai assisté personnellement ayant pris le mot "défense" pour "aménagement et développement" étant donné la plateforme et le contexte d'il y a trois ans, a pourtant fini par retomber dans l'obsession conspiratoire et fait systématiquement appel à la rescousse et au renfort des différentes institutions du Moyen Orient pour gérer la complexité de l'espace linguistique marocain. Elle avalise notamment et fait circuler le texte latifiste anti-conspiratoire suivant, signé en ce début du mois de juin 2009 par le responsable de son bureau régional de Tanger, texte qui a  pour titre "La grande guerre contre la langue arabe"; on y lit notamment:

 

ÅääÇ äÞÕÏ ÈÇáÍÑÈ ÇáßÈÑì ÇáÍÑÈ ÇáãæÌåÉ ÖÏ áÓÇä ÇáäÈí ãÍãÏ (Õ) ãä ØÑÝ ÇáÝÑäßÝæäíÉ æÇáÕåíæäíÉ ÇáÚÇáãíÉ¡ æåí ÍÑÈ ÃßËÑ ÔÑÇÓÉ æÃÔÏ ÚÏæÇäíÉ ãä ÌãíÚ ÇáÍÑæÈ ÇáÊí ãÑÊ¡ æÊÑãí ÈÇáÃÓÇÓ Åáì ÇáÞÖÇÁ Úáì åÐå ÇááÛÉ ÇáãÞÏÓÉ ÇáÊí ÇÓÊØÇÚÊ Ãä ÊÓÊæÚÈ ßáÇã Çááå æÇáÊí ÇÎÊÇÑåÇ Çááå áÊßæä áÛÉ íæã ÇáÞíÇãÉ. (...)

æÝí ßÊÇÈ «Úãá ÝÑäÓÇ Ýí ÇáãÛÑÈ Ýí ãÇ íÎÕ ÇáÊÚáí㻡 íÞæá ßæÏÝíÑí ÏãäÈÜíÑ: «ãä ÇáÎØÑ Ãä äÊÑß ßÊáÉ ãáÊÍãÉ ãä ÇáãÛÇÑÈÉ ÊÊßæä æáÛÊåÇ æÇÍÏÉ æÃäÙãÊåÇ æÇÍÏÉ¡ áÇ ÈÏ Ãä äÓÊÚãá áÝÇÆÏÊäÇ ÚÈÇÑÉ ÝÑøÞ ÊÓÏ. Åä æÌæÏ ÇáÚäÕÑ ÇáÈÑÈÑí åæ ÂáÉ ãÝíÏÉ áãæÇÒäÉ ÇáÚäÕÑ ÇáÚÑÈí». (...) áÞÏ ÃæÍì ÇáÔíØÇä ááíæØí ÈÃä íÎáÞ áÃÊÈÇÚå æãÑíÏíå ãÏÇÑÓ íßæøä ÝíåÇ ÇáÍæÇÑííä ááãÓÊÞÈá¡ åãøåã ÇáæÍíÏ ÎÏãÉ ãÕÇáÍ ÝÑäÓÇ¡ ãÌÑÏíä Ýí Ðáß ãä Ãí ÍÈ ááæØä¡ æíÑÏÏæä ÕÈÇÍ ãÓÇÁ "ÚÇÔÊ ÝÑäÓÇ". Åä ÇáÎØÉ ÇáãÑÓæãÉ ãä ØÑÝ «ÔíÎ ÇáÝÑäßÝæäííä» ÈÇáãÛÑÈ ÂÊÊ ÃßáåÇ

 

<<Par grande guerre nous entendons la guerre déclarée de la part de la francophonie et du Sionisme contre la langue du Prophète Mohamed que Dieu lui consacre salut. Cette guerre est plus féroce et agressive que toutes les guerres précédentes et vise en premier chef à en venir à bout de cette langue sacrée qui a pu contenir la parole de Dieu et que Dieu a choisie comme langue du Jour de la Résurrection. (…).  L'auteur de "L'action de la France en matière d'enseignement" dit en fait "C'est un danger que de laisser une corps solidaire de Marocains se former autour d'une seule langue et d'un système unifié. Il nous incombe de faire usage du principe "diviser pour régner". L'existence  de l'élément berbère est un instrument utile pour contrecarrer l'élément arabe". (…) Ainsi Satan a inspiré Lyautey pour la mise en place pour ses disciples des écoles pour former des apôtres de l'avenir qui n'auront comme souci que de servir la France, dépourvus de tout amour pour la patrie, répétant matin et soir "Vive la France". Le plan mis au point par "le parrain de la francophonie" a maintenant porté ses fruits.>>

 

Le texte d'outre mer

J'ai reçu le texte de ce latif décousu d'outre mer à deux reprises par email, ce qui prouve qu'on lui avait assuré sciemment une large et intensive diffusion; la deuxième fois j'ai décidé de lui réagir par les paragraphes ci-dessus. Voici enfin un lien vers le texte du new latif de notre new patriote, afin que tout le monde en juge personnellement indépendamment de ma propre interprétation. Bon latif :

 

http://www.moroccancommunitycenter.net/page47/files/Les_detracteurs_du_Maroc.html

 

 



31/05/2009
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 323 autres membres